A VenirMatch

Analyse des matchs de la ligue 1

Olympique de Marseille – FC Toulouse

Un weekend de foot marqué par la confrontation entre Marseille et le FC Toulouse, ou Marseille s’est imposé à Toulouse sur le score de 2-0.

Antoine Kambouare a lancé une formation très offensive lors de ce match afin de relancer la machine Toulousaine, malheureusement les efforts ont été vains notamment à cause d’un jeu très agressif ou les Toulousains après une faute grossière ont été contraints de jouer à 10 au vu de l’expulsion logique de leur camarade Moreira à la 42eme.Cela a fait l’affaire des Marseillais qui ont marqués deux buts en trois minutes, dont un but de Benedeteau sur une délicieuse passe de Payet dont lui seul a le secret.

Benedeteau qui était à la recherche de ce but qui va le relancer, lui qui n’avait pas trouvé le chemin des filets depuis quelques matchs et commençait à ronger son frein.

Radonjic a également régalé lors de son but, grâce à un excellent travail de Valaire Germain qui intercepte la relance hasardeuse de Sylla qui transmet à Radonjic. Le Serbe crochète Rogel et conclu d’une frappe enroulée du pied gauche dans la cage du gardien Toulousain.En trois minutes l’Olympique de Marseille a marqué et fait le break.

A noter également l’excellent travail dans les couloirs de Rongier et Perrin qui a chaque fois ou presque ont réussi à perturber le milieu Toulousain et ont affaiblis la stratégie mise en place par l’entraineur du FC Toulouse, Antoine Kombouare.

Il est intéressant de souligner que les offensives Toulousaines ont mis à chaque fois le danger dans la surface de réparation Marseillaise, et Steve Mandanda, mis à contribution plusieurs fois, a dû faire preuve de beaucoup de lucidité et de sang froid pour sauver son équipe (71e).

Le résultat est là, le travail a été effectué, cependant la défense Marseillaise laisse à désirer, et le club Phocéen a beaucoup de travail sur ce plan-là.

Bordeaux – Monaco

Un match très attendu entre ces deux équipes de Ligue1, vu que les deux formations avaient des choses à prouver et à montrer sur le terrain.Les deux formations tentent de remonter dans le classement général, Paulo Sousa le coach Bordelais a composé avec un onze expérimental notamment à cause des forfaits de Koscielny et Briand.

Bordeaux s’impose au courage, portés par un très bon Costil, les Girondins ont su faire la différence sur des coups de pieds arrêtés.

Monaco avait très bien démarré la rencontre avec l’ouverture du score de Slimani à la 15e, une jolie prestation de Golovine (encore lui) qui sert Wissam Ben Yedder à la limite du hors-jeu, dévie alors de la tête, dans le dos de Slimani, qui contrôle de l’extérieur du gauche et enchaine avec son pied droit pour tromper Costil, 1-0 Monaco.

Les Girondins piqués au vif répondent 15 minutes plus tard sur le corner tiré par Nicolas de Presville, côté droit, Pablo place une tête puissante sur la droite de Benjamin Lecomte. Tout est à refaire pour Monaco juste avant la pause.

Au retour des vestiaires les deux équipes montrent un bel enthousiasme et se procurent toutes deux des occasions mais le tournant du match arrive à la 65e lorsque sur un coup franc dangereux pour Bordeaux, Slimani (le buteur) fait main dans le mur et prend un deuxième carton jaune et est expulsé, Monaco passe alors à 10 pour la 6ème fois cette saison.

Nicolas de Preville se charge de tirer le penalty pour les bordelais, ajuste Benjamin Lecomte avec une frappe sèche et précise. 2-0 pour Bordeaux.

Les joueurs de P. Sousa infligent un 6eme revers à l’ASM une nouvelle fois réduite a 10.

Bordeaux finit le weekend 4eme du classement et Monaco 14eme.

 Saint Etienne – Montpellier

Les gardiens ont fait les arrêts nécessaires afin de préserver un score vierge, qui satisfait visiblement les deux équipes, un match nul sans relief ou les gardiens ont brillés, notamment Ruffier à la 77e qui s’offre une parade extraordinaire du bout des gants pour sauver son équipe, et conserver le match nul.Les coachs ont choisi des schémas tactiques prudents, Saint Etienne conserve sa 5eme position au classement et Montpellier juste derrière, la 6eme.

Les hommes de Puel n’avaient pas les armes pour aller chercher la victoire, et ont dû faire avec l’ardeur et le talent de Ruffier pour conserver l’invincibilité depuis l’arrivée du coach chez les verts.

Back to top button
Close